Gonzales - Estrabin
Case Study Gonzales - Estrabin

Contrôle et autocontrôle avec le ROMER Absolute Arm

Quatre bâtiments d’une surface totale 20 000 m², quatre halles de montage de 1200 m² chacune sur 35 000 m² de terrain… Le groupe Gonzales fondé en 1971 s’est forgée une solide réputation grâce à son savoir-faire, la qualité de ses services, sa souplesse et sa réactivité. Concepteur et constructeur d’équipements industriels de premier niveau pour de grands clients nationaux et internationaux, la société a pu développer son savoir-faire et être à la pointe de la technicité de ses métiers dont, entre autres, la mécano-soudure, le soudage d’acier, inox et aluminium, la mécanique de précision et l’usinage de grandes dimensions. Très diversifiée, l’entreprise est présente dans tous les secteurs d’activités industriels, comme par exemple l’industrie des pneumatiques, l’aéronautique et le spatial, l’industrie électrique, hydro-électrique, le ferroviaire, etc.

Les équipes d’ingénieurs et de techniciens de la société Gonzales identifient avec leurs clients les différents besoins et mettent en place les moyens nécessaires aussi bien à la conception qu’à la réalisation de leurs projets. Afin de satisfaire les donneurs d’ordres, la qualité reste un des mots-clés permanent animant l’entreprise. La production de pièces à forte valeur ajoutée nécessite la plus grande rigueur tout au long du processus de fabrication. C’est dans ce cadre que la société développe constamment son parc de machines, également au niveau des outils de contrôle.

Lorsque le bras de mesure, utilisé en complément de la MMT et des colonnes de mesures, devient obsolète en termes de précision, Gonzales entreprend une réorganisation de sa stratégie de contrôle tridimensionnel. Jean-Marc Ancelle, Directeur Général de Gonzales explique : « Nos clients deviennent plus exigeants et nos contrats sont à plus haute montée technologique et demandent plus de précision. Nos équipes cherchent constamment à aller plus loin dans le processus de fabrication. Nous voulions quitter le domaine des métrologues pour impliquer et former les usineurs en leur donnant des moyens d’autocontrôle. » En effet, l’autocontrôle des opérateurs au sein de l’atelier est un complément à la rigueur et la qualité d’une volonté d’un travail toujours bien abouti et maitrisé tout au long du processus de fabrication.

Pour cela, le cahier des charges stipulait un logiciel simple et rapide pour «non-métrologues» ainsi qu’un moyen de mesure non seulement précis et polyvalent, mais qui permettrait également de réaliser des contrôles tridimensionnels, directement sur machine, sans démontage de la pièce. La machine se devait d’être portable, rapide et simple de mise en oeuvre, afin d’optimiser le temps de contrôle.

Lors du benchmark, une campagne de mesure et des tests en intercomparaison avec plusieurs éléments étalons fut...

Contactez-nous

>> Contacts

Vous trouverez ici vos contacts pour la vente, le service et le support dans votre région

>> Formulaire de renseignements

Contactez-nous en remplissant simplement le formulaire



Imprimer Imprimer